La première statue à "selfie" est turque

La semaine dernière, le maire d’Amasya dans le nord de la Turquie inaugurait la statue d’un prince ottoman en train de prendre un "selfie". Si elle a déjà des fans, elle a aussi des détracteurs.

Dans sa main gauche un téléphone, dans sa main droite, un sabre. Sur une passerelle près de la rivière Yesilirmak, voilà la première statue à "selfie". Le dos tourné à un beau site touristique, elle ne représente aucun prince en particulier. Par contre, elle symbolise le prestige d’Amasya, autrefois ville des princes ottomans. En effet, c'est ici que les princes étaient amenés à devenir des chefs de Province, l'une des étapes nécessaires pour devenir Sultan.

Le but de cette statue à "selfie" en 2015 ? Attirer l'attention évidemment. Et depuis l'annonce de son inauguration, elle attire déjà de nombreux touristes qui n'hésitent pas à prendre des "selfies" en compagnie de la statue. Certains habitants la trouvent amusante mais d'autres sont choqués par l'anachronisme d'un smartphone dans les mains d'un tel symbole du passé.

Hier matin, le téléphone de la statue a d'ailleurs été endommagé. On ne sait pas si c'est un acte délibéré ou un accident.