#JeTchipeLesRepublicains : le débat sur l'islam fait "tchip" sur Twitter

L'islam est donc le premier débat du parti de Nicolas Sarkozy sous la toute nouvelle appellation "Les Républicains". Un rendez-vous en huis-clos qui fait "tchiper" les twittos en signe de désapprobation. Explication.

Le "tchip", kézako ? C'est un terme utilisé "dans les cultures noires : africaines, caribéennes ou noire-américaines", comme l’explique Yaotcha d'Almeida, auteur dans l'émission Karambolage d'Arte.

Le "tchip" est en fait un acte non verbal de désapprobation, de déception ou d’énervement. Plus souvent réalisé par les femmes ou les jeunes filles, le "tchip" peut se substituer à une phrase ou une quelconque réponse. C'est un bruit clair, sans équivoque. Réaliser un "tchip", c'est donc "tchiper". Un "concentré de dédain", voilà ce qu'est le "tchip" selon la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui l'avait utilisé lors d'une interview à iTélé pour répondre à ses détracteurs. Le "tchip" commence d'ailleurs à être interdit dans certains lycées et collèges car il est pris comme une insulte.

Retour à la politique. Ce jeudi, la toute première journée de travail pour le nouveau parti de droite porte donc sur l'islam. On y a vu les membres de son bureau politique, de sa commission exécutive, des maires mais aussi des représentants de "tous les cultes" et des universitaires. Mais beaucoup ont décliné l'invitation et l’initiative est loin de faire l’unanimité notamment sur Twitter où le mot-dièse #JeTchipeLesRepublicains est dans le top 10 des expressions les plus prisées, un hashtag utilisé en signe de désapprobation à cette réunion.

Vous êtes à nouveau en ligne