#Hommagenational : du chant et des larmes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La cérémonie dans la cour des Invalides ce matin à Paris a fait pleurer les internautes. Revue de larmes.

Quelques minutes avant l’hommage, il y a déjà les premières larmes.

Et cet #HommageNational, ce sont trois moments très forts pour les internautes. Le premier, Camélia Jordana, Nolwenn Leroy et Yaël Naïm chantent "Quand on n'a que l’amour" de Jacques Brel tandis que les portraits des victimes décédées sont projetés sur fond noir.

Deuxième temps fort, les noms des 130 morts et leur âge ont ensuite été énoncés, un à un.

Dernier instant marquant sur les réseaux sociaux, l’ultime marseillaise dans une version peu connue, d'une durée de plus de trois minutes, avec notamment un sixième et dernier couplet. Après le traditionnel "Allons enfants de la Patrie", ce sixième couplet évoque la "victoire" avec le fameux "Liberté, Liberté chérie".

Et des pleurs encore.

Et il y a aussi eu un sourire qui a fait du bien lors cette cérémonie. Lorsqu’une rescapée des attentas de Paris, Julie, ‏écrit sur Twitter à propos de cette cérémonie d’hommage.

Vous êtes à nouveau en ligne