Au Kenya, traverser hors des clous équivaudra à une tentative de suicide

Dans ce pays d’Afrique de l'Est, on ne rigole pas avec la sécurité routière. Les piétons indisciplinés pourront être condamnés à des peines sévères en cas de non-respect de la loi.

La sécurité routière du Kenya envisage en effet d'inculper de "tentative de suicide" les piétons qui ne respecteraient pas le code de la route. Le pourquoi de cette étonnante sévérité impossible dans un pays latin comme la France ? Juguler la hausse des accidents par des peines plus sévères pour les piétons qui traversent en dehors de clous. Et pourquoi pas "les inculper pour tentative de suicide " comme l'affirme Francis Meja, le chef de la sécurité routière. Au Kenya, la tentative de suicide est illégale et lle peut être condamné jusqu'à deux ans de prison ou une amende, ou même les deux.

La hausse annuelle des accidents est de 10% dans le pays et la moitié de ces accidents impliquent des piétons.

Vous êtes à nouveau en ligne