"Aïcha", 15 ans : nouvelle victime du harcèlement 2.0 ?

Le prénom "Aïcha" était l'un des plus populaires hier sur Twitter. Explication : une ado s'est défenestrée à Stains mardi soir. La cause ? Un harcèlement selon les internautes. Mais absolument rien ne prouve cette version.

Une adolescente a mis fin à ses jours mardi soir en se jetant par la fenêtre de son appartement situé à Stains en Seine-Saint-Denis. Une information confirmée de source policière. Cette jeune fille a "sauté par la fenêtre de son appartement situé au 4e étage " d'un immeuble d'une cité de cette commune déshéritée de la banlieue parisienne, a déclaré cette source à l'AFP. Mais le mystère plane.

Ses parents et frères et sœurs, qui étaient présents dans l'appartement, ont entendu un "bruit énorme" et constaté qu'elle gisait sur le sol, a-t-elle précisé.

Selon la source, l'adolescente "avait des problèmes car elle s'était exhibée devant une caméra ou avait été filmée à son insu " dans une position provocante. La vidéo, postée sur les réseaux sociaux "avait été vue par de très nombreuses personnes de son quartier et de son entourage ".

En outre, elle aurait été "victime de pressions ou chantages devenus insupportables " depuis la diffusion de la vidéo, a précisé cette source, mettant en garde les adolescents "qui ne sentent pas les dangers des réseaux sociaux ". Une autre vidéo, très dérangeante a également été diffusée également sur Twitter. Filmée de nuit depuis la fenêtre d'un immeuble de la cité, on verrait l'instant d'après la défenestration de l'adolescente. On y entend une femme terrifiée, poussant de terribles cris quand d'autres personnes hurlent "Que quelqu'un appelle les secours ". Cette vidéo non authentifiée s'est accompagnée de commentaires parfois abjects sur les réseaux sociaux, beaucoup se réjouissant de la mort de la jeune fille. D'autres internautes, eux, ont défendu la mémoire d'"Aïcha".

Après plusieurs semaine d'enquête, aucun élément antérieur, photo, vidéo ou texte qui a circulé sur internet ne désigne l’adolescente.

Vous êtes à nouveau en ligne