La vie en jaune. 1947 : Gino Bartali, un Maillot jaune face à la guerre civile

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Héros discret de la Résistance italienne, Gino Bartali a contribué à sauver de centaines de Juifs durant l’occupation allemande en Italie. Il remporte le Tour de France 1948 alors que son pays est au bord de la guerre civile.

Le 14 juillet 1948, le leader du Parti communiste italien Palmiro Togliatti est victime d’un attentat à Rome. Les communistes italiens décrètent la grève générale. Les affrontements avec la police font plusieurs morts dans les rangs des manifestants. Le pays, très divisé depuis la fin du fascisme, est au bord de l’explosion.

Au même moment, le peloton du Tour de France fait relâche à Cannes. L’Italien Gino Bartali, vainqueur du Tour 1938, est distancé au classement général à 21 minutes du jeune leader Louison Bobet. À la veille de la première étape des Alpes, le président du Conseil italien, Alcide De Gasperi, appelle Bartali dans son hôtel de Cannes.

"Gino le pieux" est alors une figure hors normes, au solide palmarès et à la réputation sans faille. Il a tourné résolument le dos au fascisme et à toute récupération par le régime de Mussolini, et son engagement dans la Résistance a permis de sauver plusieurs centaines de Juifs en Italie.

Un exploit dans les Alpes pour ramener le calme

De Gasperi et Bartali se connaissent parfaitement. Le premier a déjà sollicité le champion pour qu’il s’engage à ses côtes au sein du parti chrétien-démocrate. Le chef du gouvernement italien explique alors au champion la situation explosive du pays. Il lui fait comprendre qu’un exploit sur les routes du Tour pourrait contribuer à ramener le calme et éloigner la menace d’une guerre civile.

Le lendemain, Bartali s’impose à Briançon avant de s’emparer du Maillot jaune à Aix-les-Bains et de le ramener à Paris. Dans le même temps, l’état de santé de Togliatti s’est amélioré.

À son retour, Bartali est accueilli en héros par la foule des tifosis. Sa victoire symbolise la fierté retrouvée de l’Italie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.


Avec Alberto Toscano, journaliste, auteur d'Un vélo contre la barbarie nazie, le destin du champion Gino Bartali.

La vie en jaune, quand le Maillot jaune écrit l’Histoire. Un podcast original de franceinfo en 10 épisodes. Le Maillot jaune du Tour de France a 100 ans. Devenu symbole de réussite et enjeu de pouvoir, son histoire dépasse les frontières du sport. Au travers d’entretiens avec des personnalités (sportifs, historiens, hommes politiques, journalistes…) et à l’aide de nombreuses archives et documents, cette série audio fait revivre les moments forts de "La Vie en jaune". Comment le Maillot jaune, au-delà de la simple performance sportive, est entré dans la grande Histoire. 

Vous êtes à nouveau en ligne