Sallie Ford, retour au rock des 50's

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Incontestablement la révélation rock féminine de l’année, Sallie Ford et son groupe The Sound Outside, débarquent de nulle part ou presque, et plus précisément de Portand dans l’Oregon.

Surnommée "la cité des roses ", l’une des villes
les plus écolo du monde est surtout connue pour ses étranges similitudes avec la
ville des Simpson, Springfield . Matt Groening , son créateur, est originaire
de Portland. Il s’est largement inspiré de sa ville natale pour raconter la vie
de la famille Simpson dans cette bourgade de taille moyenne représentative de la
middle class américaine.

A voir débarquer les quatre musiciens en studio, on est immédiatement
plongé dans le folklore américain : casquettes de pécheurs pas très
propres, petites moustaches, chemises de bucherons, santiags, le total look
friperie et étudiant.

Coté musique, on plonge direct dans Rock’n roll . Inspiré par
le rockabilly, Sallie Ford assume sa version fantasmée des fameuses années
cinquante (rendues populaires par la série Mad Men) , même si le son des américains possède aussi des aspérités plus contemporaines,
la chanteuse étant grande fan de Regina Spektor .On sort de l’écoute de leur premier album Dirty Radio (Fargo/2011)
avec la farouche envie de danser, de sauter partout, ayant fait le plein d’énergie.
La petite bande fait passer sa spontanéité, son énergie positive à travers des
textes racontant le quotidien de la jeunesse (Sallie a 24 ans), les déboires
sentimentaux, les jobs usants et frustrants (comme serveuse), la solitude...

Le groupe a d’abord trainé ses guêtres dans les bars de
leurs régions pour de petites dates de concerts avant de connaître le succès et
de partir à l’assaut de l’Europe. Une vie d’artiste que Sallie a toujours rêvé
de mener, elle, la fille d’un marionnettiste toujours partie en tournée et d’une
musicienne.  A la maison, ses parents écoutaient
les Beatles , James Taylor ou Johnny Mitchell . Désormais, c’est accompagné de
ses trois acolytes que Sallie trace sa route et présente sa « radio
cradingue » (Dirty Radio ) promise à une carrière longue et pleine de
rebondissements, comme un bon feuilleton américain ou à la Tom Waits , l'une des autres grande influence de Sallie. 

La Session vous propose de découvrir les deux premiers
titres de l’album, I Swea r et Danger .

Sallie Ford and The Sound Outside en concert ce soir et
demain au Transmusicales de Rennes.Les autres dates de concerts en France ici. 

Benjamin Mathieu

Vous êtes à nouveau en ligne