Ornette, cool woman

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Blonde à lunette façon Wonder Woman du clavier, super pouvoir de la pop et mélodie collant à la peau, la jeune chanteuse Ornette sort un premier album remarquable, « Crazy » (Discograph/sept 2011).

Des l’explication de son pseudo, on a déjà tout compris, Ornette pour Ornette Coleman, saxophoniste précurseur du mouvement free jazz, musique largement improvisée. Ornette s’en inspire justement dans l’improvisation sur scène ou dans l'exercice de composition mais paradoxalement ce premier album est totalement dénué d’influences jazz.

La pianiste a d’abord fait ses armes au clavier auprès de grand noms comme Alain Bashung ou Arthur H tout en composant des mélodies pour elle, profitant de ses longs déplacements en tournée.

Auteur-compositeur-interprète, Ornette cite volontiers comme références les grands noms de la pop anglo-saxonne (Beck, Damon Albarn-Gorillaz-Blur) et rock voir garage (Jack White de feu les White Stripes ou Queens of The Stone Age).

« Crazy » est un album de pop joyeuse et facile d’écoute composé néanmoins avec un certain « spleen solaire » dans la lignée d’une écriture Rimbaldienne.

Laissez-vous toucher par les mélodies d’Ornette dans la session avec les titres live et acoustiques « Crazy » et « Today is the Day »

Voici la version intégrale de l'interview d'Ornette avec Raphaël Ebenstein

Retrouvez toutes les dates de concert d'Ornette ici.

Benjamin Mathieu

Vous êtes à nouveau en ligne