Qui va Piaggio va sano

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

De la mythique Vespa des années 40 au body buildé Aprilia SRV850 en passant par les MP3 et autres trois roues, le monde du scooter n'a cessé d'évoluer. Symbole de cette évolution, pour ne pas dire de cette mutation, un groupe, le groupe italien Piaggio.

Leader du marché français
du scooter dans les catégories 50 et 125cc, ce spécialiste de la mobilité
urbaine ne cesse d'évoluer et d'aller de l'avant. A travers ses différentes
marques que sont, pour le scooter, Vespa, Gilera, Aprilia, Scarabeo et bien sûr
Piaggio, ce géant du deux-roues s'attache à mettre au point des véhicules de
moins en moins polluants, de moins en moins gloutons et de plus en plus
sécuritaires et confortables, bref des scooters qui de par leurs qualités et accessoires
s'approchent le plus de ce qu'offrent les automobiles. 

Preuve en est le dernier
né du groupe, le X10. Décliné en trois cylindrées, 125, 350 et 500cc ce X10
représente incontestablement une nouvelle référence dans le monde des scooters GT.
Doté d'un réglage électrique de la suspension arrière, d'un système ABS pour le
freinage et de l'ASR pour l'anti-patinage, sans oublier un ordinateur de bord à
écran LCD, de commandes rétro-éclairées, d'un pare brise haut, de trois
vide-poches et d'un coffre généreux sous la selle, enfin d'un frein de
stationnement intégré à la béquille, ce Piaggio X10, successeur du X9, représente
à lui seul une véritable avancée dans le monde du scooter. Essayé sur les
petites routes du Lubéron, ce X10 s'est révélé extrêmement sécurisant,
délicieusement confortable, d'une tenue de route et d'une motricité (en 350cc)
irréprochables. Seul bémol, son prix, de 4500 à 5700€ pour le 125 et le 350 en
version standard, de 5500 à 7500 pour la catégorie Executive 125, 350 et 500cc. 

Si l'on fait abstraction d'une
autre nouveauté représentée par le Beverly Sport Touring équipé du nouveau
moteur 350cm3 et doté des dernières technologies en matière de freinage et d'anti-patinage,
le développement du groupe italien passe également par l'évolution de la gamme Vespa.
Les mythiques scooters du lendemain de la seconde guerre mondiale se voient,
pour les modèles 300 cm3 mais aussi 125, proposés avec des touches de modernité,
coloris, équipements, design...dans des versions GTS Super 300 ie, GTS Super
Sport, GTS Touring et GTV, le phare passant sut le garde-boue avant dans cette dernière
déclinaison. 

Reste le "trois
roues", le MP3 et ses déclinaisons LT, accessibles aux détenteurs du
permis auto, ou encore Yourban. Là encore si le marché de ces véhicules qui ont
changé la vie des automobilistes fatigués de la circulation urbaine et de ses
bouchons a quelque peu faibli en volume, les ventes de ces trois roues n'ont
pas, elles, cessé de progresser. Une augmentation qui là encore est accompagnée
par de nouveaux véhicules dans les cylindrées 300 et 500 cm3 alors que la concurrence,
on pense à Peugeot, tarde à arriver ou à se développer en ce qui concerne les
Quadro 3D.

Et pour finir, le maxi, l'ultra
radical, le Sportif, en  l'occurrence l'Aprilia
SRV 850. Décliné du Gilera 800, ce SRV est  un scooter résolument sportif à ne pas mettre
entre toutes les mains. Dans l'attente d'une version équipée d'un combiné
ABS/ASR (anti-patinage de la roue arrière) prévue pour la rentrée prochaine, ce
maxi-scooter réclame beaucoup de doigté, de douceur et...de maîtrise.

Vous êtes à nouveau en ligne