Trouver un nom pour les voitures : tout un art !

Donner des noms aux voitures, ce n’est pas si simple. Des entreprises planchent, pour arriver à donner un nom de baptême élégant, ou percutant, aux modèles des constructeurs. Entretien avec une spécialiste de la question.

 

Notre invité : Sophie GAY, directrice de NOMEN France ; entreprise spécialisée dans la recherche de noms pour les produits et les marques, notamment dans le domaine automobile.

Les qusetions posées :

Qu’est ce qui est le plus important pour trouver un nom à un nouveau modèle ? R: il est important de comprendre quelle est la cible du modèle.

C’est un travail collectif ? R: plusieurs phases, déjà un brainstorming.

Le but c’est de faire rêver ? De faire – déjà – fantasmer sur la voiture, rien que par son nom ? R: la voiture est une part de rêve

Vous avez trouvé certains noms de voitures actuelles. Du quel êtes vous la plus fière ? R: Le Dacia "Lodgy"

Il faut aussi que le nom trouvé soit prononçable dans un grand nombre de langues.R: Oui, les consommateurs étrangers doivent savoir prononcer le nom.

On se souvient de noms ratés. Toyota qui est passé très près – en 1989 – de commercialiser en France un coupé nommé… MR2. Il faut penser à tout ? R: ce genre d'exemple n'arrive plus. Les constructeurs ont compris.

 

Il y a des marques qui ne feront jamais appel à vous. Celles qui nomment leurs voitures par des chiffres – comme Peugeot, ou Citroën. Et celles qui… ne changent jamais de nom – comme Volkswagen et, en général, les japonaises… R: L'alphanumérique correspond à une stratégie. mais certains chiffres correspondent à des porte malheurs (Exemple le 4 an Asie)

Est-il possible de cerner l’impact du nom sur le succès – ou l’insuccès – d’un modèle ? R: Un beau nom va tirer vers le haut un modèle.

Vous êtes à nouveau en ligne