La médaille du jour. Un match de catch féminin en Arabie saoudite

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Deux catcheuses s'affrontent jeudi à Riyad en Arabie saoudite. Une première dans ce pays.

La célèbre WWE, la World wrestling entertainment, le grand promoteur américain du catch, mérite cette médaille. Et avec les Américains, c’est bien connu, c’est toujours mondial. En l’occurrence c’est vraiment le cas, parce que cela fait bien longtemps que le catch américain a dépassé les frontières des États-Unis.
Mais jeudi 31 octobre, la WWE fait très fort. Elle s’installe à Riyad. En Arabie saoudite. Et pas avec n’importe quel combat, non. Un show de catch féminin, entre deux combattantes. Lacey Evans contre Natalya. 

Un match de catch féminin, c’est une première en Arabie saoudite ! Après la Supercoupe d’Italie de foot, une course de Formule électrique, le prochain rallye Dakar, le royaume très conservateur du prince Mohammed Ben Salmane mise tout sur le sport pour tenter d’améliorer son image.

Pourtant, l’an dernier, l’Arabie saoudite avait déjà accueilli un combat de catch, mais pas entre deux femmes. D’ailleurs, des images de deux catcheuses en tenue légère sur les écrans avait failli tourner à l’incident diplomatique. Un an après, les catcheuses seront donc jeudi soir sur le ring du stade du Roi-Fahd.

 

Vous êtes à nouveau en ligne