La médaille du jour. Sadaf Khadem, boxeuse iranienne clandestine, va combattre pour la première fois en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un combat historique qui va se dérouler samedi à Royan. Pour la première fois, une Iranienne va boxer dans une compétition officielle. Son but : faire avancer la cause des femmes dans son pays.

Dans son pays, elle vit sa passion cachée. Samedi13 avril, en France, elle va pouvoir la vivre au grand jour. La boxeuse iranienne Sadaf Khadem, 24 ans, va disputer le premier combat officiel de sa vie à Royan, en Charente-Maritime. Il faut dire qu'en Iran, son sport est interdit aux femmes. C'est donc clandestinement que s'entraîne cette professeure de fitness.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sadaf Khadem (@s_khadem) le

Ce combat a été rendu possible grâce à un autre boxeur, Français d'origine iranienne, Mahyar Monshipour. Le champion du monde des super-coqs entre 2003 et 2006 a rencontré Sadaf Khadem il y a deux ans à Téhéran, lors d'un entraînement en plein air qu'il animait.

L'histoire de la jeune femme est loin d'être simple. Il y a cinq ans, avant qu'elle n'enfile pour la première fois les gants de boxe, elle pesait plus de 100 kilos et elle le dit, c'est la boxe qui lui a permis de s'épanouir. Alors le combat, le vrai, c'est celui pour l'amélioration de la condition des femmes dans son pays.

Des centaines de milliers d'iraniennes font du sport dans des conditions qui ne leur permettent pas de s'épanouir, je veux leur montrer la voie.

Sadaf Khadem

Le Parisien

Dès le 16 avril, Sadaf Khadem sera de retour en Iran. Avec évidemment un risque de sanction pour s'être ainsi affichée dans un combat officiel. Mais elle espère que la médiatisation de sa démarche pourra la protéger des représailles.

Vous êtes à nouveau en ligne