La médaille du jour. Pauline Ferrand-Prévot, une cycliste qui entrevoit peut-être le bout du tunnel

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nous avions évoqué son retour au plus haut niveau il y a un an, lors de son nouveau titre de championne de France de cyclocross. Cette performance n'était en fait qu'une éclaircie dans le ciel de Pauline Ferrand-Prévot. Opérée en début d'anné, elle va peut-être enfin pouvoir reprendre le fil de sa carrière.

Triple championne du monde dans trois spécialités différentes, route et cyclo cross en 2014, VTT en 2015, Pauline Ferrand-prévot a souvent été présentée comme la nouvelle Jeannie Longo, jusqu'à  ce que ses résultats commencent à décliner à la suite de son échec aux JO de Rio.Mais ses contre-performances n'étaient pas dûes à un problème de motiviation, mais bien à un problème physique.

"Je rentrais à la maison en pleurant..."

La Rémoise de 27 ans a du être opérée d'une endofibrose iliaque à la jambe gauche au début de l'année, une réduction du calibre de l'artère à l'origine de tous ses problèmes depuis cinq ans, qui l'empêchait d'exploiter son plein potentiel. Le sang circulait moins bien dans une jambe et lui provoquait des douleurs terribles à l'effort. "Je rentrais à la maison en pleurant" a-t-elle confiée à nos confrères du quotidien l'Équipe.

Ces douleurs l'ont contrainte à l'abandon au bout de deux tours aux championnats du monde de VTT en septembre. Mais en novembre, sa pathologie a enfin été découverte lors d'un stage chez son entraîneur en Afrique du sud.
PFP, comme on la surnomme, a repris le vélo, le e-VTT, il y a une dizaine de jours. Elle doit maintenant voir son chirurgien cette semaine à Paris pour savoir si elle peut reprendre une activité physique plus intense. Elle envisage de s'aligner sur la première manche de la Coupe du monde de VTT fin mai et espère se qualifier pour les JO de Tokyo dans cette unique spécialité. Elle ne doublera pas route et VTT comme à Londres et Rio. Le VTT sera sa priorité, à condition de décrocher le seul quota réservée à la France dans cette épreuve. Le titre mondial à Sainte-Anne au Canada en septembre lui offrirait le précieux sésame.

Vous êtes à nouveau en ligne