La médaille du jour. Patrice Canayer, l'architecte de l'équipe de handball de Montpellier

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Après avoir sauvé son club de la disparition, le manager de Montpellier, Patrice Canayer,  l'a conduit à un nouveau titre européen.

Depuis 1994, Patrice Canayer incarne ce club de Montpellier, un club qu'il a construit pierre après pierre, lui le nimois. Canayer ancien prof d'EPS comme beaucoup d'entraineurs français a été un joueur modeste mais un entraineur visionnaire, bourreau de travail. Le centre de formation c'est lui. Ses enfants s'appellent Karabatic, Guigou et plus récemment Fabregas, c'est dire que l'EDF lui doit beaucoup.

L'Arena ? 8 500 places ultra moderne, son bébé. Batie grace à l'oreille de l'ancien maire de Montpellier Georges Frêche. En 2003, Montpellier est le premier club francais champion d'Europe. Marketing, communication, contrats, etc, à Montpellier, Canayer est beaucoup plus qu'un coach, il contrôle tout. C'est dire s'il tombe de haut en 2012, quand éclate l'affaire des paris truqués.

Le fait-divers qui jette le froid

Des proches des joueurs et de l'encadrement parient sur une défaite de leur propre équipe Montpellier à la mi-temps d'un match à Cesson. Huit joueurs impliqués dont les frères Karabatic. Canayer parle de trahison, coupe les ponts avec ses stars.
Le club est exsangue, son sponsor principal le lâche, mais, dit-il : "L'âme et l'éthique du club sont intact." Il faut rebâtir mais le contexte a changé : le Qatar possède désormais le PSG et recrute à tout va. Montpellier est dans l'ombre mais en vie. Sans doute sa plus grande victoire. Ces derniers semaines, Patrice Canayer rêvait même d'un nouveau titre de champion, au nez et à la barbe de Paris. Son Montpellier comptait six points d'avance avant de s'effondrer et de dire adieu au titre la semaine dernière. Cinq jours plus tard Canayer est une nouvelle fois champion d'Europe. Quinze ans après, il n'a presque pas pris une ride.

Vous êtes à nouveau en ligne