La médaille du jour. MotoGP : derrière la sensation Johann Zarco, un patron d'écurie à l'ancienne, Hervé Poncharal

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le pilote français Johann Zarco est la sensation des circuits, cette saison. L'un des artisans de son ascension est le directeur de l'écurie Tech3.

Si vous avez suivi l'actualité sportive de ce dimanche 20 mai, vous n'avez sans doute pas échappé à la Zarcomania lors du Grand Prix de France. Le pilote français Johann Zarco est la nouvelle star de MotoGP, catégorie reine. Et au Mans, on a vu un tourbillon des fans autour de lui. Zarco avait signé la pole position mais n'a pas été en mesure de tenir son rang devant le public tricolore puisqu'il a chuté au 8e tour et a été contraint à l'abandon.

Johann Zarco, c'est aussi la réussite d'Hervé Poncharal, le patron de l'écurie Tech3, fondée il y a près de 30 ans. Presque un "orni", un "objet roulant non identifié" : une écurie privée dans le milieu de la moto dominé par les mastodontes japonais où les pilotes sont italiens et espagnols.  

A ses débuts, il conduisait la caravane

Hervé Poncharal, c'est un patron à l'ancienne, lui qui faisait tout au début : le ménage, la cuisine pour ses pilotes... et il conduisait la caravane. C'est lui qui négocie directement les contrats. Cet ancien pilote (alors que sa mère s'y opposait, elle qui l'aurait plutôt vu en journaliste) a fait de son écurie une véritable famille, comme il aime à le répéter. Il s'est entouré de mécaniciens et d'ingénieurs français, des femmes et des hommes de confiance dont la plupart sont là depuis le début de l'aventure.

C'est le cas de Johann Zarco, l'un des talents révélés par Hervé Poncharal, comme avant lui Olivier Jacque, champion du monde en 250 cm3 en 2000. De quoi combler cet homme de 61 ans qui l'assure : il a réalisé tous ses rêves.