La médaille du jour. Jérémy Toulalan, le footballeur qui assume

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jérémy Toulalan a demandé à quitter son club des Girondins de Bordeaux. L'ancien joueur de Nantes s'en va par fidélité pour Jocelyn Gourvennec, son entraîneur. 

Jérémy Toulalan, 34 ans, a demandé jeudi 18 janvier à quitter son club des Girondins de Bordeaux. Une décision plutôt étrange en pleine saison et liée au départ de l'entraîneur, Jocelyn Gourvennec.

En fait, l'ancien joueur de Nantes s'en va par fidélité : Toulalan est venu pour Gourvennec, il n'a plus de raison de rester. Au passage il s'assoit, selon le journal L'Équipe, sur un salaire mensuel de 180 000 euros.

Son choix divise les supporters : certains saluent une loyauté rare dans le foot, 
d'autres crient à la trahison, il était quand même capitaine.

"Il est temps d'arrêter"

Toulalan est fidèle à sa ligne de conduite : il assume. Petit rappel. 2010, Coupe du monde en Afrique du Sud. Les joueurs francais font la grève de l'entraînement en soutien à Nicolas Anelka, exclu pour avoir insulté le sélectionneur Raymond Domenech. Alors que la ministre des Sports Roselyne Bachelot fustige "les caïds immatures", le discret Jérémy Toulalan le reconnait : l'un de ses conseillers a participé à la rédaction de la fameuse lettre des joueurs.

Il s'en explique dans l'une de ses très rares interviews, à France Football, en 2013 : "Il y a un mec qui a assumé, c’est moi. J’ai dit ce que j’avais fait mais les autres, on ne les a pas entendus. Personne…" Pour autant pas question pour lui de balancer.
Toulalan est suspendu un match par la Fédération française de football.

Il aurait pu revenir et devenir un cadre de l'équipe. Il a toujours refusé malgré les appels du pied de Didier Deschamps, le sélectionneur. En 2013 il avait cette phrase prémonitoire : "Quand on est honnête et franc dans le milieu du foot, on se fait avoir. Et c’est de plus en plus le cas. Il est temps d’arrêter…"