La médaille du jour. En rugby, l'union fait la force... en-dehors du terrain aussi

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les coéquipiers d'un rugbyman blessé lui font la surprise d'aller lui donner un coup de main dans sa ferme en Dordogne.

Vous connaissez tous les fameuses valeurs de l’ovalie. Bon, cela fait quelques années maintenant qu’elles ont un peu de plomb dans l’aile, certes. Mais voilà un club qui fait honneur à l’esprit de solidarité du rugby. C’est celui d’Eymet, en Dordogne, dont l’équipe fanion évolue en 3e série, soit le 10e niveau du rugby français. On est loin du Top 14.  Mais question entraide, l’Amicale Sportive Eymetoise, c’est l’élite. Au début du mois, alors que les joueurs d’Eymet affrontaient l’équipe de Penne-d’Agenais, l’un des joueurs eymetois, Benjamin Joret, se blesse. Luxation de la clavicule, ça fait mal. Le match est fini pour lui.   Mais l’autre – gros – problème, c’est que Benjamin est agriculteur. Et avec une épaule en moins, impossible pour lui d’entretenir la ferme la semaine qui suit. Après tout, c’est la vie, les risques du rugby. Mais non. Le rugby, c’est un sport d’équipe. Y compris en-dehors du terrain. 

La solidarité

Alors que Benjamin était dans une impasse, le bras en écharpe, il a vu débarquer une vingtaine de coéquipiers, à la ferme ! En trois heures, ils ont couvert le terrain de leur équipier et ami Benjamin, pour le protéger, le temps qu’il se remette suffisamment de sa blessure pour pouvoir retravailler à la ferme. Les vraies valeurs de l’ovalie, ça mérite bien une médaille !  

Vous êtes à nouveau en ligne