La médaille du jour. En France, on est définitivement fâchés avec les hymnes étrangers

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Lors d'un match de hockey sur glace à Grenoble, l'hymne national suédois a été joué à la place de l'hymne suisse.

Il faut croire qu’on a vraiment un problème avec les hymnes, ou alors c’est la loi des séries. Après l’erreur du Stade de France, avec l’hymne d’Andorre joué à la place de celui de l'Albanie, le 8 septembre, qui a tourné à l’incident diplomatique, c’est la Suisse qui est victime de notre phobie protocolaire. Cette fois, c’est à Grenoble que ça se passe, le 15 octobre, lors d'un match de Ligue des champions de hockey sur glace entre les Suisses du SC Berne et les Brûleurs de Loups, à la patinoire Pôle sud.

Avant le match, sur la glace, les hockeyeurs de Berne attendent le Cantique suisse, l’hymne de la Confédération helvétique. Sourires gênés : c’est Du gamla, du fria, l’hymne de la Suède, qui retentit dans la patinoire. Et en plus de l’hymne, c’est le drapeau de la Suède qui s’affiche. Quitte à faire une bourde, autant la faire bien.

Les organisateurs ont senti qu’il y avait un souci, ils ont arrêté l’hymne après 30 secondes et comme si de rien n’était, ils ont enchainé avec La Marseillaise, sans jouer l’hymne suisse. Conséquence, les joueurs du SC Berne ont puni les Grenoblois, et sont repartis en Suisse avec la victoire. Et de retour à la maison, le SC Berne a envoyé une carte postale de la Suisse au club grenoblois. Sans rancune.  

Vous êtes à nouveau en ligne