La médaille du jour. "Chacun pour tous", un film sur l'histoire vraie d'une fausse équipe de basket de déficients mentaux aux JO de Sydney

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le film "Chacun pour tous" sort sur les écrans mercredi. Il raconte une énorme supercherie qui s'est déroulée lors des Jeux paralympiques de Sydney en 2000. L'histoire d'une fausse équipe de basket de déficients mentaux.

Chacun pour tous sort sur les écrans mercredi 31 octobre. Ce film s'inspire d'une histoire incroyable mais vraie, celle d'une équipe espagnole de basket qui n'aurait jamais dû disputer les Jeux paralympiques de Sydney, en 2000. C'était dans la catégorie des déficients mentaux. L'Espagne remporte la médaille d'or, avant que le scandale n'éclate. Sur les 12 joueurs de l'équipe, il n'y avait en effet que deux déficients mentaux, les dix autres n'étaient pas du tout handicapés mentaux.

L'un des membres de cette équipe finit par renvoyer sa médaille et révèle la supercherie. C'était un journaliste, infiltré dans l'équipe. Il balance tout et explique que lors des Jeux de Sydney, le déficit mental des joueurs n'avait pas été vérifié, à aucun moment. C'est passé comme une lettre à la poste, sauf que forcément, ça ne pouvait pas durer.

Jean-Pierre Darroussin dans le rôle de l'entraîneur

Quand le célèbre quotidien Marca publie en une la photo de l'équipe championne paralympique, certains lecteurs font part de leurs doutes et reconnaissent des joueurs de clubs amateurs et même un joueur professionnel, pas du tout déficients mentaux. À tel point qu'au retour de Sydney, les tricheurs passent par une porte dérobée à l'aéroport.

C'est cette histoire que le réalisateur français Vianney Lebasque a voulu raconter et l'a adaptée à une équipe française. Jean-Pierre Darroussin joue l'entraineur de cette fausse équipe de déficients mentaux. 

Dans la réalité, la tricherie ne se serait pas arrêtée là puisque le journaliste espagnol infiltré a révélé que deux nageurs, un joueur de tennis de table et un athlète étaient eux aussi de faux déficients mentaux et cela a eu de lourdes conséquences pour le sport adapté. En effet, après ce scandale, la catégorie des déficients mentaux a disparu des Paralympiques, avant de faire son retour à Londres, douze ans plus tard.

Vous êtes à nouveau en ligne