Quand papa n’écrit plus…

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec la Maîtrise de Radio France, découvrons "Maman attend le facteur", une chanson bouleversante sur les angoisses par lesquelles passent les familles des poilus.

Pendant les quatre années de la Grande Guerre, les Français ont chanté – et beaucoup chanté. Mais l’écrasante majorité des chansons écrites pendant et à propos de cette immense épreuve collective n’ont pas été enregistrées et ont disparu des mémoires.

Nous avons exhumé les partitions de ces chansons, oubliées depuis près d’un siècle dans les bibliothèques et les archives : grands succès des vedettes de l’époque, chants des régiments, hymnes patriotiques ou comptines apprises aux enfants, mais aussi chansons antimilitaristes circulant sous le manteau, manifestations de la plus hystérique haine du "Boche" ou refrains des troupes coloniales…

Ces chansons ont été enregistrées par les voix du Chœur et de la Maîtrise de Radio France, et forment la matière de ces chroniques qui explorent les pensées, les colères, les rêves, les espoirs et les désespoirs des Français pendant la guerre.

 

Aujourd’hui, écoutons une chanson mélodramatique qui a d’autant plus fait pleurer qu’elle raconte une histoire qui s’est reproduite des milliers de fois… Les soldats, dans leur écrasante majorité, ont pris l’habitude d’écrire aussi souvent que possible à leurs proches. Et c’est parfois tous les jours. Quelques mots pour dire "Il ne fait pas trop froid, et je pense bien à vous " – ce qui veut surtout dire que l’on est vivant.

Alors des millions d’épouses, de fiancées, de mères, de sœurs, attendent la lettre ou la carte postale postée chaque jour ou presque. Et aussi des millions d’enfants, des millions et des millions d’enfants qui partagent l’angoisse de leurs mères, sans comprendre toujours ce que signifie pour elle le simple fait de recevoir une lettre.

 

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de  :

Maman attend le facteur par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

• Texte de Lettre d’enfants par Gaston Montéhus, 1914 (lu par Constance D.)

Maman attend le facteur par le Chœur de Radio-France (1915, enregistrement de 2014)

 

Retrouvez les chansons des chroniques de la semaine dernière en intégralité sur le site La Fleur au fusil de RF8, la radio numérique de Radio France.

 

La Fleur au fusil est aussi un livre sur les chansons de la Première Guerre mondiale, qui paraîtra en septembre et que vous pouvez déjà précommander sur le kiosque Radio France.

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

Vous êtes à nouveau en ligne