Prix des carburants : Geoffroy Didier (LR) dénonce un "enfer fiscal" imposé aux "plus fragiles"

Geoffry Didier, secrétaire général délégué des Républicains, appelle samedi sur franceinfo le gouvernement à arrêter de "faire subir aux Français un matraquage fiscal", notamment lié à la hausse du prix des carburants.

Alors que les automobilistes sont appelés à bloquer les routes de France le 17 novembre pour protester contre la hausse des taxes sur les carburants, Geoffroy Didier, le secrétaire général délégué des Républicains, dénonce samedi 27 ctobre sur franceinfo un "enfer fiscal" imposé aux "plus fragiles" par le gouvernement.

Le vice-président de la région Ile-de-France appelle le gouvernement à arrêter de "faire subir aux Français notamment les plus exposés, les plus fragiles et ceux qui n'ont pas le choix, ce matraquage fiscal qui devient véritablement un enfer fiscal pour beaucoup de nos concitoyens" et dit éprouver "une sympathie à l'égard de ces automobilistes qui sont légitimement exaspérés par cette politique antisociale".

Tandis que le gouvernement se défend d'être responsable de l'intégralité de la hausse des prix des carburants, qui s'explique en partie par la hausse du prix du pétrole, Geoffroy Didier estime que "c'est une plaisanterie", dénonce les "audaces sémantiques et les mensonges éhontés" et conclut que "le gouvernement ne fait que cultiver les raisins de la colère et récolter ce qu'il a semé".

Vous êtes à nouveau en ligne