Taxation des hauts revenus : "Quelques centaines de millions d'euros seulement" (Manuel Valls)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'invité politique de France info ce matin était le député-maire PS d’Evry, Manuel Valls.

Interrogé sur la crise grecque, Manuel Valls estime que "les peuples ne sont pas responsables et sont donc les premières victimes des politiques". Plus globalement, il souligne l'urgence de définir "une stratégie" financière pour l'Europe.

Alors que la taxe exceptionnelle sur les hauts revenus, voulue par le gouvernement français dans le cadre de la lutte contre les déficits, vient d'être approuvée cette nuit par les députés, Manuel Valls souligne que c'est "un signe important" mais largement insuffisant : "Ce ne sont que quelques millions d'euros seulement" (400 millions d'euros). Il évoque en outre le projet plus ambitieux selon lui du Parti socialiste qui prévoit "une réforme beaucoup plus profonde de la fiscalité". " Il y aura une hausse des prélèvements obligatoires, mais les Français ne peuvent l'accepter que si c'est expliqué et si c'est juste, et notamment si les hauts revenus sont véritablement taxés", a-t-il expliqué.

"Nous avons une obligation d'unité, de rassemblement", assure enfin Manuel Valls , interrogé sur la mise en ordre de bataille du PS pour 2012. Ce qui est "surtout indispensable" selon lui, c'est qu'il y ait "une coordination efficace entre le parti socialiste et l'équipe du candidat", François Hollande. Manuel Valls qui ne dit pas en revanche quelle sera sa place dans la campagne.

Cécile Mimaut

Vous êtes à nouveau en ligne