Sondage FN : Christian Jacob accuse le gouvernement

Invité de France Info, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale a commenté le baromètre TNS-Sofres qui montre une hausse de l'adhésion des Français aux idées du Front national. Il en fait porter la responsabilité au gouvernement et estime que ce résultat va obliger la classe politique "à plus de réactivité".

Dans ce baromètre TNS-Sofres pour France Info, Le Monde et Canal + publié ce mercredi, un tiers des Français se disent en accord avec les idées du Front national, une proportion en légère hausse, inédite depuis octobre 1991.

"Vous connaissez la technique du Front national, d'être toujours en réaction,  ça nous oblige aussi l'ensemble de la classe politique à avoir plus de réactivité " a affirmé Christian Jacob.

Et à Marine Le Pen qui explique ce résultat par le temps perdu par le PS et l'UMP sur le mariage homosexuel, plutôt que sur les vrais problèmes, il l'invite à remercier le gouvernement : "Madame Le Pen ne connait pas bien le fonctionnement de l'Assemblée nationale, d'ailleurs pas plus que ses élus parce qu'on les voit très peu. C'est le gouvernement qui décide de l'ordre du jour. C'est le choix du gouvernement d'aller sur le mariage pour le couple homosexuel, sur la réforme du mode de scrutin, sur le cumul des mandats, le droit de vote des étrangers.

"Le gouvernement essaie de faire l'impasse sur la situation économique
et de bloquer le temps parlementaire."

Christian Jacob a également estimé que le débat sur le mariage pour tous avait été "digne", contrairement à ce que dit la majorité et que "la bataille " menée dans l'hémicycle avait permis de lever "un certain nombre de
lièvres"
comme la PMA ou la gestation pour autrui.

Enfin il s'est opposé à l'ouverture de salle de shoot : "Ce n'est pas le rôle de l'Etat d'organiser la consommation des
stupéfiants".

 

Vous êtes à nouveau en ligne