Robert Hue "choqué par ceux qui se bousculent au portillon" du gouvernement

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'ancien leader du Parti communiste, qui soutient François Hollande depuis le début de la présidentielle, estime que 200 à 300 personnes peuvent actuellement prétendre être ministre. Par ailleurs, Robert Hue lance un avertissement contre une éventuelle cohabitation en cas de victoire de la droite aux élections législatives.

 

Robert Hue et François Hollande

Robert Hue a soutenu François Hollande depuis le début de la course à l'Elysée. Interrogé sur son éventuel présence dans le futur gouvernement, il rappelle qu'il a 200 à 300 personnes "tout à fait capables d'être ministres" . Puis il lance cette pique : "Je suis assez choqué de tous ceux qui se bousculent au portillon" pour tenter de faire partie de la future équipe gouvernementale.
Avant de préciser : "Depuis 2009, je travaille avec François Hollande non pas dans une sorte de fusion idéologique, je ne suis pas socialiste [...] mais avec ma démarche progressiste issu de la famille communiste". 

Attention à la cohabitation

Robert Hue estime qu'il faut se méfier de certains sondages qui "annoncent la gauche en situation confortable" pour les élections législatives. Pour lui, "il faut donner au nouveau président une nouvelle majorité". Et l'ancien leader communiste avertit : "Imaginons ce que pourrait être le blocage" avec un président élu par une majorité nette et une majorité à l'Assemblée qui serait opposée au nouveau chef de l'Etat.