Publication des patrimoines : Cazeneuve évoque un "compromis"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité de France Info ce jeudi matin, le ministre du Budget a réagi aux déclarations de Claude Bartolone critiquant la publication des patrimoines des députés. Il a parlé d'un "compromis". Il a aussi renvoyé "face à sa conscience" Jérôme Cahuzac qui s'interroge toujours sur un retour à l'Assemblée nationale.

Dans une interview accordée au Figaro, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, critique avec force la publication du patrimoine des parlementaires proposée par François Hollande :

"La dérive individuelle de M. Cahuzac ne doit pas déboucher sur une culpabilité collective. Je mets en garde contre toute initiative qui viendrait alimenter le populisme. Déclarer, contrôler, sanctionner, c'est de la transparence. Rendre public, c'est du voyeurisme."

Ce jeudi matin, le ministre du Budget s'est montré plutôt conciliant face à cette critique : "Je crois qu'il faut que nous essayons de trouver un
compromis à l'occasion du débat parlementaire pour que la transparence soit
garantie et que la protection de la vie privée le soit aussi. Il faut trouver
cet équilibre."

Jérôme Cahuzac "face à sa concience"

Et Bernard Cazeneuve a renvoyé "à sa conscience " Jérôme Cahuzac qui s'interroge toujours sur son retour à l'Assemblée nationale : "Jérôme Cahuzac est dans une grande solitude, face à lui-même, face à sa conscience. Et c'est sa conscience qu'il doit interroger pour savoir s'il doit ou non revenir à l'Assemblée nationale. Je l'invite à poursuivre ce dialogue et à apporter la bonne réponse."

Vous êtes à nouveau en ligne