Polémique Montebourg : Thierry Mandon dédramatise

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité ce lundi matin de France Info, le secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat a cherché à calmer le jeu. Il a notamment estimé qu'Arnaud Montebourg avait dit grosso modo ce que dit le gouvernement.

 "Quand on regarde de très près ce que ( Arnaud Montebourg et Benoît Hamon) ont dit sur le fond, ils disent avec un peu plus de sous-titres ce que dit le gouvernement. C'est-à-dire qu'on a un problème dans la zone euro. Qu'il faut continuer à soutenir les entreprises mais qu'il y a une question de demande" a affirmé Thierry Mandon. Le secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat relativise encore : "C'est comme à la rentrée, on va peut-être un peu plus loin, dans l'expression que ce qu'on souhaite".

"Si on augmente artificiellement ces différences, le schisme peut-se produire."

Mais pour Thierry Mandon, s'il n'y a pas de "différences majeures" entre les déclarations d'Arnaud Montebourg et la politique du gouvernement, il serait bon d'arrêter là la polémique : "Sur la forme, on débat dans un gouvernement. On ne fait pas de débats publics. Un ministre a peu à gagner à faire ce qui s'est passé ce week-end. Il n'est pas certain que les déclarations de Frangy-en-Bresse nous permettent de mieux préparer le sommet européen de cette fin de semaine où la France joue très gros. Donc je pense que c'était pas totalement indispensable" . Et il met en garde : "Si on augmente artificiellement ces différences, le schisme peut-se produire."

Vous êtes à nouveau en ligne