Luc Ferry "applaudit" la fin de la semaine de quatre jours, une décision "insensée"

Invité ce soir de France Info, l'ancien ministre de l'Education de Jacques Chirac, a expliqué que la semaine de quatre jours était une "décision insensée" qui ne s'expliquait que par une volonté de supprimer des emplois dans l'Éducation nationale. "Quand la décision a été prise, j'ai hurlé" a affirmé Luc Ferry.

"En gros pour le Président Chirac comme pour le Président Sarkozy, un bon ministre de l'éducation, c'est d'abord quelqu'un
qui supprime des postes, un maximum de postes, sans mettre trop de gens dans la
rue"
a expliqué ce soir Luc Ferry. En tout cas,  "c'est comme cela que je l'ai vécu".

Et il rentre dans le détail en affirmant que "le seul but de l'opération c'était de supprimer les RASED,
les réseaux d'aide spécialisée aux enfants en difficulté. Cela permettait de supprimer un certain nombre de  milliers de postes. Mais la
capacité de concentration des tout-petits est au minimum de 4h, 4h30  par jours. Donc si vous
concentrez tout sur quatre jours, vous mettez en péril cet apprentissage.  C'était absurde."

Il explique encore qu'il avait été plaider en ce sens auprès de Nicolas Sarkozy qui avait été selon lui sensible à ces arguments avant de lui dire: "Mais voilà il faut bien supprimer des postes..."

Vous êtes à nouveau en ligne