Luc Chatel confirme sur France Info les 14.000 suppressions de postes pour la rentrée prochaine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La quasi-totalité des syndicats d'enseignants du public et cinq syndicats du privé ont organisé des grèves et manifestations aujourd’hui en France pour dénoncer les suppressions de postes et dire que "l'école va mal". Sur France Info, Luc Chatel admet qu’ "il y a bien eu une mobilisation" mais ce "mouvement n'a rien d’inédit". Le ministre de l'Education a confirmé les 14 000 suppressions de postes pour la rentrée prochaine.

"Luc Chatel confirme les 14 000 suppressions de...par FranceInfo

Les enseignants du public et du privé étaient au coude à coude aujourd’hui.
Les profs du privé ont défilé avec leurs collègues du public un peu partout en France pour exiger “zéro retrait d'emploi pour la rentrée 2012”. Mais la mobilisation est restée mitigée.
_ Sur France Info ce soir, Luc Chatel a précisé que la grève d’aujourd’hui a touché 28% des enseignants dans le 1er degré et 22% dans le 2d degré.
“C’est moins que l’année dernière lors du premier mouvement de contestation en septembre” a indiqué le ministre.
Selon lui, “il y a bien eu une mobilisation mais elle n’est pas inédite ”.

Concernant les moyens, Luc Chatel campe sur ses positions.
Il estime que “la politique que nous portons aujourd’hui, c’est une politique qui vise à apporter une réponse à chaque élève ”.
Luc Chatel estime que le dossier délicat des moyens “ça n’est pas le sujet majeur aujourd’hui dans l’Education nationale”.
Il a confirmé la suppression de 14.000 postes à la rentrée 2012. “Nous ne remplacerons pas la moitié des enseignants qui sont partis à la retraite” a précisé le Ministre de l’Education.

Vous êtes à nouveau en ligne