Le SPD ne veut pas d'une "Europe allemande"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invitée ce vendredi matin de France Info en direct de Berlin, Angelica Schwall-Düren, ancienne vice-présidente du groupe parlementaire SPD a détaillé les différences entre les propositions de son parti et celles de la chancelière chrétienne-démocrate Angela Merkel. Sans exclure un rapprochement à l'issue des législatives de ce dimanche.

Gouverner avec Angela Merkel,  "ce n'est pas le souhait de la gauche en Allemagne
parce qu'on aimerait bien mener une politique de justice sociale, une politique claire
qui dit la vérité à la population
" a répondu Angelica Schwall-Düren.  L'ancienne vice-présidente du groupe parlementaire SPD préfèrerait "une
coalition avec les Verts avec lesquels on pourra mener une politique de durabilité
sociale et économique. Tout est ouvert."

"Ce que font les Allemands n'est pas le meilleur du monde"

"Nous voyons une chancelière hésitante qui pense qu'en Allemagne
on fait tout comme il faut. Qui n'est pas capable d'attaquer les défis de l'avenir"
assure cette figure de la gauche qui place parmi les différences entre le SPD et la CDU* l'attitude face à la France. "Les socio-démocrates sont plus prêts à voir les différences entre la France et l'Allemagne et ils ne sont pas dans la situation de dire qu'il faut une Europe allemande. Il faudra respecter la position française et réaliser des synergies. La France aussi a besoin de réformes mais on ne peut pas dire que ce que font les Allemands c'est le meilleur du monde".
*