Le porte-parole des évêques de France "comprends les homosexuels" mais s'oppose à leur mariage

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité de France Info à l'occasion de Noël, Monseigneur Bernard Podvin a réaffirmé l'opposition de l'église catholique au mariage gay. Il a aussi évoqué le problème de la fin de vie et le rapport Sicard.

Interrogé sur le projet de loi sur le mariage pour tous, Monseigneur Podvin affirme qu'il "comprend l'homosexuel quand il dit qu'il a été trop stigmatisé dans la société. Je combats l'homophobie mais ce n'est pas contradictoire avec le fait de dire 'non' au mariage pour tous [...] le combat pour l'homophobie, c'est aussi le mien" . Il rappelle que "beaucoup d'homosexuels ne demandent pas le mariage".

Alors que l'archevêque de Paris André Vingt-Trois, a annoncé qu'il ne participerait pas à la manifestation contre le mariage homosexuel le 13 janvier 2013, Bernard Podvin semble sur la même ligne d'un soutien sans participation. **

"Je prendrai ma décision définitive fin décembre début janvier" , ajoute-il.

Fin de vie

Autre sujet de société, la fin de vie. Monseigneur Podvin trouve que si le rapport Sicard (remis récemment au gouvernement) est "très intéressant" , pour lui "la loi Léonetti suffit" . "Elle n'est pas connue" , dit-il. Il se déclare "inquiet" sur la possibilité de voter une nouvelle loi sur la fin de vie.
Arguant qu'il accompagne de nombreux malades, Monseigneur Podvin affirme qu'il a vu "souvent des grands malades qui changeaient d'avis sur leur fin (de vie) parce que psychologiquement, ils avaient des changements profonds" . Et de conclure ; "Surtout pas d'acharnement ; pas d'euthanasie".  

Vous êtes à nouveau en ligne