Jean-Claude Mailly : "On pourra toujours payer les retraites demain"

Invité de France Info, le secrétaire général de Force Ouvrière en est persuadé : il n'y a aucune urgence à réformer à nouveau les retraites. D'autant, dit-il, qu'il y a déjà eu une réforme récemment... "On n'est pas obligé de dire aux gens : vous allez travailler à n'en plus finir".

" On pourra toujours payer les retraites " : Jean-Claude Mailly attaque fort. Le secrétaire général de Force Ouvrière, invité vendredi matin de France Info, estime qu'il "n'y avait pas d'urgence à traiter ce dossier maintenant. Pourquoi il est traité aujourd'hui ? Parce qu'on prend des engagements vis-à-vis de l'Europe et qu'on doit rendre des comptes à l'Europe ".

Effectivement, dit-il, le déficit se creuse. Mais rien de plus normal. "Q uand vous avez la récession comme c'est le cas actuellement , ça veut dire moins de recettes pour les retraites " . 300.000 chômeurs de plus c'est 1,2 milliard en moins chaque année pour la caisse d'assurance-vieillesse.

Trois lignes rouges à ne pas franchir

Plutôt que de reculer l'âge de la retraite, il rappelle que FO n'a jamais été opposé à des hausses de cotisations. "O n n'est pas obligé de dire aux gens : vous allez travailler à n'en plus finir ".

FO, rappelle-t-il, a trois lignes rouges à ne pas franchir : les durées de cotisations, les différences entre le privé et le public, faire appel aux retraités, de plus en plus mis à contribution. Trois lignes rouges que le rapport Moreau remis la semaine dernière propose de franchir.

Vous êtes à nouveau en ligne