Gérard Longuet : "un cap a été franchi" à Bruxelles

Invité de France Info, le ministre de la Défense a fait un tour d'horizon des missions en cours de l'armée française : la Libye, où l'opération de l'Otan doit se terminer à la Toussaint ; la Somalie où il assure qu'aucune troupe au sol n'est engagée. _ Et bien sûr, actualité oblige, l'accord trouvé cette nuit pour sauver l'euro.

Le sauvetage de l'euro, décidé cette nuit, “c'est un cap de franchi, c'est une détermination”, martèle Gérard Longuet. Ministre de la Défense, et donc à ce titre membre du gouvernement de François Fillon, il s'est réjoui de l'accord trouvé à Bruxelles. Qui n'est, selon lui, qu'une étape : “nous avons le devoir absolu pour maintenir l'euro d'avoir une conduite commune des politiques budgétaires” , dit-il.

Interrogé sur les sujets qui sont plus précisément de son ressort - ceux qui touchent aux missions de l'armée française, Gérard Longuet a expliqué que le mandat de l'Otan en Libye se terminerait, comme prévu, à la Toussaint. Et non, comme le demande le CNT, à la fin de l'année. Prolonger le mandat ? “Je n'en comprends pas parfaitement la nécessité”. Rester sur place, oui ; mais avec un nouveau mandat. “La décision est politique”, selon lui.
Et le ministre de faire la liste de ce qui reste à faire en Libye : la dispersion des armes, le contrôle des frontières, et la mise en place d'une gendarmerie.
Combien l'opération a-t-elle coûté, côté français ? 330 millions d'euros

Quant à ce qui se passe en ce moment en Somalie - le Kenya y mène des raids contre les preneurs d'otages - Gérard Longuet nie formellement que la France ait engagé des troupes au sol.
_ La France, dit-il, fait juste partie de l'opération Atalante, de surveillance maritime contre les pirates ; à ce titre, elle est autorisée à poursuivre les pirates au sol si nécessaire... Et c'est tout.

Gérard Longuet : "un cap" a été franchi à...par FranceInfo

Vous êtes à nouveau en ligne