Delphine Batho et le nucléaire : "Envisager l'inenvisageable"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invitée de France Info ce lundi matin, la ministre de l'Ecologie a plaidé pour la transparence en matière de sécurité nucléaire. Elle a aussi défendu la proposition de loi sur la transition vers un système énergétique sobre.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Pour ce qui concerne la France, je pense qu'on aura durablement besoin d'une part de nucléaire qui est une énergie décarbonnée. Cela suppose d'élever - c'est le modèle français - en permanence les standards de sûreté des centrales nucléaires " explique Delphine Batho.

La ministre de l'Ecologie qui précise que "des travaux de sûreté importants vont être engagés car la meilleure sûreté c'est d'envisager l'inenvisageable. C'est d'imaginer que les fonctions vitales du réacteur doivent fonctionner dans des conditions extrêmes ..."

Et elle transpose cette idée sur la scène internationale avec une nouvelle proposition : "Que chaque pays qui utilise l'énergie nucléaire accepte la revue par les pays. C'est à dire l'examen de ses installations par les autorités de sûreté des autres pays. La meilleure garantie c'est la transparence, le contrôle."

Delphine Batho a également défendu la proposition de loi  sur la transition vers un système énergétique sobre "qui va être votée ce soir " et qui permettra "l'extension des tarifs sociaux de l'énergie à 8 millions de
Français".

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne