C.Duflot : "Le poids électoral ne se calcule pas uniquement sur la présidentielle"

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts rappelle que le poids de son parti doit aussi se calculer par rapport à son action sur le plan local. Au sujet de sa place dans un gouvernement socialiste, elle affirme que dans la Ve République, "on ne candidate jamais à un poste de ministre".

Ministre dans un gouvernement socialiste ?

Interrogée sur son avenir de ministre, Cécile Duflot affirme d'abord : "On ne candidate jamais à un poste de ministre. La Ve République est organisée d'une manière très simple : ce sont le Président et le Premier ministre qui décident ; et je pense que tout le monde doit être un peu modeste dans la période au vu des enjeux" . La patronne des Verts précise que sur le plan collectif et politique, les écologistes sont prêts à participer à une majorité avec les socialistes. 

Législatives à Paris 

Cécile Duflot est candidate dans la 6e circonscription de Paris, au détriment de la députée socialiste sortante Danièle Hoffman-Rispal ; elle comprend "l'amertume" de cette dernière qui doit s'effacer. Mais elle rappelle qu'en l'absence de scrutin proportionnel aux législatives, des circonscriptions doivent être réservée pour que les écologistes aient des chances d'entrer à l'Assemblée nationale.

Poids électoral des Verts 

Alors qu'Eva Joly n'a réalisé qu'un score de 2,3% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle, Cécile Duflot affirme que "le poids électoral ne se calcule pas uniquement sur l'élection présidentielle" . La secrétaire nationale d'EELV rappelle que de très nombreux écologistes participent aux responsabilités sur le plan local. Et de lancer : "C'est pas pace qu'on ne parle pas d'écologie [...]  que le dérèglement climatique et ses conséquences ne se poursuivent pas".

Vous êtes à nouveau en ligne