Borloo croit à un match UMP ou PS contre Marine Le Pen

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président du Parti Radical estime que l'élection présidentielle se jouera entre les deux grandes formations traditionnelles d'une part et la patronne du Front National, qui a pris selon lui le leadership des souverainistes en France.

Marine Le Pen

"Quand Marine Le Pen au printemps dernier s’est positionnée plus
tellement sur le vieux FN, mais au fond sur l’Euro, sur l’Europe, elle a
pris d’une certaine manière le leadership des souverainistes […] C’est
le souverainisme qui est en embuscade […] Je pense que le match, il se
joue comme ça : entre les deux grandes formations (UMP et PS, ndlr)
d’une part et le souverainisme, donc Marine Le Pen".

Présidentielle

"Le prochain gouvernement ne dépend pas de la présidentielle, il dépend de l’élection du Parlement ; ce sont les législatives qui décideront du gouvernement, de la ligne politique, et ce qui se passera dans les années qui suivront […] Je prépare avec mes amis Radicaux, démocrates-chrétiens, centristes, ces élections législatives".

Licenciements en rafale

"Je défends une thèse assez simple : la richesse de notre pays, ce sont ses ressources humaines [...] Il faut que les entreprises qui ont des salariés, qui sont leur richesse, les gardent même quand il y a des baisses d’activité, et que les salariés soient payés de la même manière ; ça c’est le financement de l’activité partielle, ce que font les Allemands".

TVA sociale

"Je ne suis pas un fanatique positif de la TVA sociale, contrairement à ce que j’ai entendu ici ou là".

Logement

"L’emploi dépend du logement [|…] Je demande la mise en place d’une garantie universelle, gérée non pas par les assureurs mais par les partenaires sociaux, obligatoire pour qu’il n’y ait plus aucune caution qui soit donnée  […] pour que le propriétaire n’ait aucune inquiétude".