Avec ses dividendes "Liliane Bettencourt gagne au Loto tous les jours" (Nathalie Arthaud, Lutte Ouvrière)

Dans le dernier sondage CSA pour BFMTV/RMC/20Minutes effectué après l'entrée officielle en campagne du président-candidat, la candidate de LO recueille 0,5% des intentions de vote. Nathalie Arthaud était l'invitée de France Info ce jeudi.

Pour Nathalie Arthaud, pas
de différence entre 2007 et 2012 : Nicolas Sarkozy fait "la même
campagne de promesses à tout va"
. Pour la candidate de Lutte Ouvrière, il
se présentait déjà à l'époque comme le "candidat du pouvoir d’achat" .

L’urgence selon Nathalie
Arthaud : l’emploi. "Il faut augmenter les salaires et c’est au grand
patronat de payer, c’est une nécessité. Des millions de travailleurs ne peuvent
plus boucler leurs fins de mois avec leurs salaires de misère"
. Et pour
la candidate de Lutte Ouvrière, c’est avec les revenus du capital qu’il faut
financer ce soutien à l’emploi. "On peut se le permettre : les
revenus des dividendes sont énormes, Mme Bettencourt gagne un million d'euros tous les
jours, elle gagne au loto tous les jours"
, ironise Nathalie Arthaud. Elle
réclame une "transparence complète sur la comptabilité des entreprises" ,
qui permettrait de voir "qu’il y a de l’argent pour augmenter les salaires et embaucher" .

A propos de la dernière proposition du candidat UMP de demander sept heures de travaux d’intérêts généraux aux
allocataires du RSA sans activité, Nathalie Arthaud s’insurge : "Ils
sont accusés d’être des fainéants de ne pas vouloir travailler (…) je trouve ça
inacceptable. Il faut interdire les licenciements dans cette péridoe de crise
où il y a mille licenciements par jour. Il va falloir l’imposer au patronat. C’est
une question de droit à l’existence pour des millions d’hommes et femmes"

La candidate de LO cite l’exemple
du site de PSA à Aulnay-Sous-Bois : "L’usine PSA doit fermer, c’était
caché aux salariés, la fermeture était programmée après la présidentielle. Il y
a 10.000 emplois à la clé dans un département saccagé par le chômage, or ni Sarkozy
ni Hollande ne se positionnent"

Nathalie Arthaud ne révèle
pas sa situation sur les parrainages. "Je suis confiante, on n’est plus
dans les chiffres, j’espère être présente au premier tour pour dénoncer le
fléau du chômage"
conclut-elle souriante.

Vous êtes à nouveau en ligne