Armes chimiques : l'Iran juge le "gouvernement syrien" innocent

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité ce vendredi matin de France Info, Ali Ahani, l'ambassadeur de la République islamique d'Iran en France, a assuré que son pays continuait à soutenir la Syrie. Et sur l'affaire des armes chimiques, il affirme que "le gouvernement syrien n'est pas impliqué selon les éléments que nous avons jusqu'à maintenant". Sans citer Bachar al-Assad.

"Nous soutenons toujours le peuple syrien et le gouvernement
légal de la Syrie. Nous avons eu toujours une relation étroite avec la Syrie, l'un
des rares pays arabes qui nous a soutenus pendant huit années de guerre"

imposées par l'Irak a assuré Ali Ahani. Et ce qui est intéressant dans cette déclaration de l'ambassadeur d'Iran en France, c'est qu'il ne cite pas Bachar al-Assad.

Et de la même façon quand il sera interrogé sur les armes chimiques. après avoir condamné "catégoriquement l'utilisation d'armes chimiques par n'importe qui ", c'est du gouverment syrien qu'il prendra la défense et pas du président : "Le gouvernement syrien n'est pas impliqué selon les éléments que nous avons jusqu'à maintenant".

Et l'ambassadeur d'Iran en France estime que les frappes - si elles ont lieu - "vont compliquer les choses, et reporter une solution politique", toujours possible"

Ali Ahani a aussi insisté pour* "distinguer l'opposition syrienne – nous avons des
contacts avec la plupart (de ses membres) avec certains groupes terroristes qui
font n'importe quoi. Ils ont beaucoup de crimes en Syrie contre des citoyens
syriens". *

**A LIRE AUSSI > Une vidéo illustre la violence des rebelles

** 

Vous êtes à nouveau en ligne