Sylvie Cadolle: "La famille n'a jamais été biologique"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La sociologue et spécialiste de la famille recomposée, Sylvie Cadolle analyse les débats que suscite une proposition de loi sur "l'autorité parentale". Cette loi aborde notamment la question du statut des beaux-parents. L'opposition a déjà déposé plus de 700 amendements.

La famille soulève une nouvelle fois de nombreux débats. Cette fois-ci, c'est à l'occasion d'une proposition de loi concernant "l'autorité parentale" et la création d'un statut pour les beaux-parents. La sociologue Sylvie Cadolle est spécialiste de la famille recomposée, elle s'étonne des divisions que suscite ce texte: "C'est curieux, car c'est un texte modeste ...Tant de bruit pour pas grand chose! ".

Pour la sociologue, ce texte va dans le bon sens. Elle mentionne entre autres la résidence alternée.Cette proposition de double domiciliation serait  "symbolique ", elle permettrait surtout à "l'enfant de se considérer chez lui partout ".

Pour certains opposants à ce texte, le mandat d'éducation quotidienne du beau-parent représente un affaiblissement de la famille biologique. Selon Sylvie Cadolle, cette crainte n'est absolument pas fondée. C'est une peur qui reposerait sur une"ignorance historique ". La sociologue poursuit: "La famille n'a jamais été biologique...elle a toujours été une construction sociale ".

 

Vous êtes à nouveau en ligne