Adeline Hazan: "Toute personne a le droit de voir ses droits fondamentaux respectés"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Adeline Hazan vient d'être officiellement nommée contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Elle remplace Jean-Marie Delarue dont le mandat de six ans s'est achevé en juin dernier.

Adeline Hazan vient d'être nommée officiellement contrôleure générale des lieux de privation de liberté, et elle tient à cette appellation "contrôleure". Une fonction qu'elle appréhende avec "beaucoup de gravité ".

Pour cette ancienne magistrate, la question de la dignité et du respect des droits fondamentaux est primordiale:

"Toute personne, même retenue dans un établissement, a le droit de voir ses droits fondamentaux respectés "
 

Il en va de la dignité des individus mais aussi de la prévention de la récidive. Pour Adeline Hazan, il est également nécessaire de "développper les peines alternatives à la prison ": "on peut trouver des solutions qui soient une sanction mais qui ne soient pas l'enfermement ". Elle mentionne le sursis, l'amende, la contrainte pénale ou encore le placement extérieur.

Adeline Hazan est en charge des prisons mais aussi de l'enfermement dans les hôpitaux psychiatriques. "La maladie mentale ne doit pas être un tabou ", la contrôleure générale regrette que cette question ne fasse pas assez partie du débat public, "on n'en parle pas assez ".

Vous êtes à nouveau en ligne