Primaire socialiste : premier débat à fleuret moucheté plutôt qu'avec des gants de boxe ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les candidats à l'investiture socialiste sont donc réunis ce soir sur France 2 pour le 1er des 3 débats télévisés organisés avant la primaire du mois d'octobre avec 1 objectif : se différencier sans s'affronter.

C'est toute la difficulté de l'exercice. En 2006, on s'en rappelle les rendez-vous télévisés Royal-Fabius-DSK n'avaient de débat que le nom. Et pour cause, les candidats n'avaient pas le droit de se répondre. Pas passionnant, et très "plan plan". Cette fois, les 6 candidats à l'investiture (Hollande, Aubry, Royal, Montebourg, Valls et Baylet) pourront s'interpeller, dans la troisième partie de l'émission.
_ Mais pas question pour autant de sortir les gants de boxe prévenait hier-matin sur France Info, Jean-Pierre Mignard, l'un des arbitres de la primaire : "les français n'admettraient pas une sorte de baston". Les candidats "sont contraints de se maitriser... jusqu'ici ça s'est plutôt globalement bien passé".

Pourtant, les escarmouches n'ont pas manqué ces 15 derniers jours

Exemple, le 1er septembre sur I-Télé, Ségolène Royal épingle la prise de distance de Martine Aubry avec son allié d'hier DSK : "moi je ne change pas d'avis en fonction des opportunités politiques... j'avance tranquillement sans retourner ma veste au gré des évènements" .

Ségolène Royal qui ne retourne pas sa veste. Voilà Martine Aubry rhabillée pour l'automne. La Maire de Lille qui n'est pas en reste. La semaine dernière à Toulouse François Hollande était critiqué sur son incapacité supposée à trancher : "si on dit par exemple, les emplois d'avenir, on verra ; la sortie du nucléaire, on verra ; le non cumul des mandats, on verra ; je crains que les français disent à leur tour le jour des élections .. on verra".

François Hollande qui lui renvoie ses 2 adversaires dans les cordes

Moins frontal, mais tout aussi efficace. Dans le Pas-de-Calais, jeudi dernier, le favori des sondages faisait mine de ne pas y toucher. Lui est au-dessus des chicayas. Manière de mieux affirmer sa stature d'homme d'état : "j'essaie de dire toujours du bien de mes concurents".

On verra donc ce soir si les promesses de Jean-Pierre Mignard sont tenues ou non. Je vous les rappelle : pas de tohu-bohu, pas de baston, un rapport fraternel entre les candidats. Des candidats partagés entre l'envie d'en découdre et la peur du carton jaune de l'arbitre, les électeurs de la primaire puis de la présidentielle, en cas de bagarre générale.

En bref, Dominique Strauss-Kahn aura aussi droit à sa télé

Sans l'affaire du Sofitel, ça aurait été ce soir..Mais c'est dans son canapé qu'il assistera finalement au 1er débat de la primaire. DSK sera lui devant les caméras dimanche d'après le site internet du Point. Il serait l'invité du 20h de TF1 pour sa première intervention depuis son arrestation le 14 mai dernier.

Et puis, après Sarkozy, Eva Joly.. La candidate d'Europe-Ecologie les Verts prévoit à son tour de se rendre en Libye. Ce sera de jeudi à dimanche la semaine prochaine avec un message : faire de la Libye une vraie démocratie, pas un état pétrolier... Eva Joly s'était déjà rendue en Tunise après la chute de Ben Ali.

Vous êtes à nouveau en ligne