Nadine Hourmant (FO) : Hollande "a créé le buzz en voulant m’évincer de l'émission" Dialogues citoyens

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nadine Hourmant, déléguée du syndicat FO de Doux, et Hugues Souparis, PDG de Surys, ont interpellé, jeudi sur France Info, François Hollande à quelques heures de l'émission "Dialogues citoyens" à laquelle va participer le chef de l'Etat.

Alors qu'un sondage réalisé par Odoxa pour France Info et Le Parisien indique que 76% des Français estiment que François Hollande doit renoncer à se représenter en 2017, le chef de l'Etat va expliquer son action jeudi soir sur France 2 dans l’émission Dialogues citoyens . Quatre témoins ont été sélectionnés pour l’interpeller. Nadine Hourmant, syndicaliste Force ouvrière de l'entreprise Doux, devait en faire partie mais elle a été déprogrammée au dernier moment. Invitée de France Info jeudi matin, elle a expliqué avoir "eu des échanges avec des journalistes depuis le mois de février, des contacts, des reportages ont été faits " pour préparer l’émission. "C’est le président de la République qui a créé le buzz lui-même en voulant m’évincer de l'émission ", a -t-elle affirmé, ajoutant "le Président a une semaine de l'émission me dit qu'il ne veut plus avoir ce face-à-face ". 

Pour la syndicaliste, si son invitation a été annulée c’est parce qu’elle a un "un franc-parler ". Nadine Hourmant a regretté de ne pas pouvoir assister à l’émission car elle aurait voulu "interpeller le Président sur la loi Travail " car elle souhaite "le retrait de cette loi ", qui selon elle, "détruit le Code du Travail ". Toutefois, Nadine Hourmant a prévu de regarder l'émission ce soir "et de réagir ". 

Le principal reproche de la syndicaliste à François Hollande, c’est de ne pas avoir tenu sa promesse vis-à-vis du monde de la finance faite lors du discours du Bourget en janvier 2012. Selon elle, le gouvernement n’a fait "que des cadeaux au Medef alors que tous les salariés se font avoir ", mentionnant notamment le Pacte de responsabilité. Elle fait une proposition choc : "Qu’on baisse les salaires des patrons, qu’on les mette au SMIC et on verra ce qu'il se passe ". 

"Dialogues citoyens" : "Les entrepreneurs sont frustrés " (Hugues Souparis, PDG de Surys)

"Les entrepreneurs sont frustrés. On a reçu des discours d’amour de l’entreprise et au bout il ne se passe rien ." C’est ce qu’aurait aimé dire Hugues Souparis, PDG de Surys, à François Hollande s'il avait été invité à l'émission Dialogues citoyens sur France 2. Sur France Info jeudi matin, il a estimé que "dans un premier temps, la loi Travail allait un petit peu dans le bon sens " mais que "ce qui en reste ne sert à rien ". 

Ce chef d’entreprise, qui fabrique des hologrammes présents sur les billets de banques, les passeports biométriques ou les cartes grises, s'est demandé si "un jour un homme politique pourra changer le Code du travail pour créer le contrat unique". Un contrat qui n’est "ni un CDD ni un CDI ", avec des droits pour les salariés qui évoluent selon l’ancienneté, a-t-il expliqué. Pour Hugues Souparis, il faut "plus de flexibilité " pour "pouvoir restructurer à tout moment ". "Il faut que les entreprises puissent embaucher sans avoir peur de débaucher ", a-t-il estimé". 

François Hollande répondra jeudi soir à quatre citoyens : une chef d’entreprise, la mère d’un djihadiste parti en Syrie, un blogueur de gauche et un électeur du Front national. L’émission est programmée à 20h15 sur France 2. Le débat sera animé par David Pujadas, Léa Salamé et Karim Rissouli.