Le premier tour de l'élection présidentielle est-il joué ?

Un duel semble clairement s'installer. Tous les derniers sondages distinguent clairement deux candidats en tête, François Hollande à 28% d'intention de vote et Nicolas Sarkozy juste derrière avec 27% selon le dernier sondage CSA pour BFM TV.

Quant aux autres, ils se
retrouvent bien loin derrière, un peu à la traîne. Marine Le Pen est à 17%,
François Bayrou à 13% et Jean Luc Mélenchon à 9%. De quoi conforter le porte-parole
du candidat socialiste Bernard Cazeneuve : "ça permet d’avoir un
affrontement projet contre projet (…) au moins les Français auront face à eux
un choix clair."

A droite on retient surtout
l'écart qui se resserre. Plus qu'un point entre les deux candidats en tête. Le
député UMP Bernard Debré. "Nicolas Sarkozy va passer devant, (…) François
Bayrou est moins présent, moins crédible, Marine Le Pen également se fait moins
entendre"
, estime le député UMP.

Et justement François
Bayrou et Marine Le Pen dénoncent la "Sarkhollandisation" des débats.
La candidate du Front National estime qu'il ne faut pas s'y fier : "je
pense surtout qu’il va falloir maintenant aborder les sujets de fond et c’est
là que l’on va voir le sérieux des candidats"
.

Quant à Yann Werlhing,
porte-parole du Modem, il pense que François Bayrou est l'homme qu'il faut dans
un pays en crise, reste pour lui à le montrer pour faire monter les sondages.

En tout cas, pour
l'instant, on voit surtout François Hollande et Nicolas Sarkozy...

Hier le Président de la

République était l'invité du 20h de France 2

Il est venu parler travail.
Il entend baisser les charges sur les bas salaires, réformer la prime pour
l'emploi et il dénonce les parachutes dorés des grands patrons. Nicolas Sarkozy
gêné sur la question du Fouquet’s, le grand restaurant où il était allé fêter
sa victoire en 2007. Le président de la République-candidat a bafouillé
"si c'était à refaire, je ne reviendrai pas dans ce restaurant" .

Nicolas Sarkozy qui peut compter
sur un nouveau soutien. Le président de Chasse pêche nature et tradition
(CPNT) Frédéric Nihous n'a pas réussi à rassembler 500 signatures. Après
Hervé Morin et Christine Boutin il est donc le 3ème candidat à se retirer de la
course à la présidentielle.

En tout cas il y en
a un qui ne compte pas se rallier, c'est Dominique de Villepin. L'ex Premier
ministre se confie dans les colonnes de VSD. "Je pense que Nicolas Sarkozy
va perdre"
, explique-t-il avant de poursuivre, "le ralliement ne
fait pas parti de mon tempérament"
.

Vous êtes à nouveau en ligne