L'UMP devient "humaniste"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une nouvelle famille va se créer aujourd'hui à l'UMP. Les "humanistes" à l'initiative de Jean Léonetti et Marc Lafineur. Objectif : rééquilibrer l'UMP face à la Droite Populaire.

On connaissait les gaullistes, les libéraux, les chrétiens démocrates et plus récemment étaient apparus la droitière Droite Populaire ou encore la Droite Sociale et la Droite Rurale.
_ Voici la dernière née des familles de l'UMP : "les Humanistes". Le courant va être créé aujourd'hui à l'initiative de deux membres du gouvernement, le ministre des Affaires européennes, Jean Léonetti, un radical resté fidèle à Nicolas Sarkozy, et du secrétaire d'état aux anciens combattant Marc Laffineur, un proche de Jean-Pierre Raffarin. Son but rééquilibrer une UMP qui pencherait trop à droite : "la Droite Populaire n'est pas la majorité de l'UMP ; la majorité, elle est plus beaucoup modérée, beaucoup plus humaniste ; l'UMP marchait sur jambe ; elle marchera maintenant sur deux jambes".

Le contrepoids aux francs-tireurs de la Droite Populaire

Une Droite Populaire que ces humanistes considèrent en quelque sorte comme une minorité trop visible, une quarantaine de députés, mais à la langue bien pendue et aux propositions choc flirtant parfois avec celles du FN. Les humanistes, eux, revendiquent déjà une centaine de parlementaires, mais ce n'est pas le nombre qui compte rétorque Christian Vanneste, député du Nord, une des figures de la Droite Populaire : "Mieux vaut quarante personnes qui ont des idées fortes et claires plutôt que cent qui se regroupent autour d'un mot vide de définition précise".

Le crédo de ces humanistes

Ils disent vouloir donner plus d'écho à la voix sociale, républicaine, européenne de la majorité, autrement dit redonner vie aux centristes de l'UMP. Au moment justement où les centristes qui ont joué l'extérieur sont quelque peu déboussolé par le forfait de Jean-Louis Borloo pour la présidentielle. Faut-il y voir une tentative de ramener au bercail les brebis égarées. Yvan Lachaud, président du groupe Nouveau Centre à l'Assemblée Nationale, reste en tout cas très sceptique : "la richesse de la majorité aujourd'hui, c'est d'avoir deux vraies jambes : l'UMP et les centristes".
_ La deuxième jambe de la majorité serait donc plus à son aise hors de l'UMP. Les humanistes, eux, entendent bien faire leurs preuves. Ils vont se réunir chaque semaine afin de faire début novembre des propositions dans le cadre du projet présidentiel de l'UMP.

En bref : Marine Le Pen bientôt à l'ONU

C'est en tout cas à l'agenda d'un voyage aux Etats-Unis de la présidente du FN. Premier déplacement de campagne à l'étranger de la candidate frontiste. Déplacement du 1er au 6 novembre qui la mènera de la Floride, à Washington en passant donc par New-York. Discours prévu aux Nations-Unies devant les ambassadeurs francophones. Marine Le Pen devrait également rencontrer des représentants des "Tea Parties", un des représentants les plus influents du Parti Républicain, Ron Paul.

Vous êtes à nouveau en ligne