Julien Dray : "La violence sociale existe"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité de France Info ce mardi, le vice-président socialiste du Conseil régional d'Ile-de-France a reproché au "grand patronat" un comportement de "droit divin".

Julien Dray, vice-président socialiste du Conseil régional d'Ile-de-France, a évoqué mardi sur France Info l'enquête sur les violences en marge du CCE d'Air-France du 5 octobre. Il n'a pas contesté l'épisode des interpellations, estimant que "c'est la loi" mais il aurait préféré "une convocation simple des salariés" , pour ne pas envenimer la situation. Commentant la situation sociale en France, à quelques jours du référendum interne au PS en vue des régionales, Julien Dray estime que "la violence sociale existe".

Pour l'ancien député PS de l'Essonne, "il y a un grand patronat qui comprend le retour à la compétitivité, sur lequel jsutement travaille le gouvernement, comme un retour au patronat de droit divin, comme était le Comité des forges des années trente."

Par ailleurs, le candidat aux régionales, tête de liste dans le Val-de-Marne, a justifié et soutenu l'organisation du référendum voulu par le numéro un du PS, Jean-Christophe Cambadélis, au nom d'une union nécessaire à gauche.

"Il y a des moments où on peut considérer que chacun peut y aller séparément, qu'on est dans une dynamique forte et qu'on peut prendre le temps de se compter. Nous ne sommes pas dans cette situation là."

Quelle participation pour cette consultation des sympathisants de gauche prévue du 16 au 18 octobre ? Julien Dray place "la jauge entre 200.000 et 300.000 participants" .

Vous êtes à nouveau en ligne