Intempéries : pour Duflot, "on n'a pas assez écouté les écologistes"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invitée ce lundi de France Info, Cécile Duflot, députée EELV, appelle à une vraie mobilisation pour préparer la France à l'aggravation des phénomènes climatiques. Et assure que les écologistes n'ont pas été assez écoutés.

"On ne peut pas savoir avec une certitude scientifique le lien avec le dérèglement climatique. Ce qui est certain et le congrès mondial des météorologues l'a montré, c'est que le dérèglement climatique, ce sont des phénomènes météo beaucoup plus violents. Ce qui est sûr c'est qu'il faut se préparer à une aggravation des phénomènes météorologiques violents ", affirme Cécile Duflot.

Il faut "remettre de la nature en ville"

Elle assure aussi "qu'on vit aussi les conséquences d'une urbanisation qui a imperméabilisé les sols, ce qui favorise que l'eau ne soit pas absorbée et qu'on ait ce type de catastrophes. Il faut réparer les erreurs de l'urbanisation des années 70, 80, 90 en remettant de la nature en ville. C'est plus confortable à vivre, une ville avec de la nature. Et c'est aussi  un moyen de prévention. Mais il faut aussi que l'administration de l'écologie ait les moyens de le faire. On a restreint les moyens de prévention ces dernières années. Il faut des moyens pour Météo France, pour le ministère de l'Ecologie. Et avoir un vrai plan d'investissement pour la transition énergétique". 

Cécile Duflot qui est "un peu lasse d'entendre que les écologistes sont absents  de ce débat. Je pense aux écologistes qui se sont mobilisés pour la défense de la plaine du Var, de l'agriculture de proximité, sur la lutte contre les grands projets inutiles. Ils étaient là les écologistes. On ne les a pas assez écoutés. Comme on ne les a pas assez écoutés sur le diesel. Et c'était une erreur."

Vous êtes à nouveau en ligne