Brice Hortefeux : "La candidature du président normal est jugée anormale"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité de France Info ce lundi, Brice Hortefeux s'en est pris à François Hollande, un "président normal" dont la "candidature est jugée anormale" par une partie de ceux qui le soutenaient. Le député européen a également renouvelé son soutien à Nicolas Sarkozy.

Ces derniers jours, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Cécile Duflot se sont déclarés candidats à la présidentielle de 2017. "J'ai le sentiment que tout cela n'est pas encore terminé. Cela démontre la capacité, jamais épuisée chez certains, d'avancer des propositions loufoques, comme les 32h, le revenu universel... ", a déclaré ce lundi Brice Hortefeux, député européen Les Républicains sur France Info. "Cela souligne que la candidature du président normal est jugée anormale par une partie de ceux qui le soutenait. "

Arnaud Montebourg "a expliqué que le bilan du président Hollande n'était pas défendable ". "Là, il y a un point d'accord. Cela rappelle que le quinquennat de François Hollande c'est une présidence en 3D : désastre social, débâcle idéologique et décrochage économique. "

"Je compte participer au succès de Nicolas Sarkozy"

Nicolas Sarkozy devrait se déclarer candidat à la présidentielle de 2017, cette semaine. "Je compte participer au succès de Nicolas Sarkozy, non pas par amitié, non pas simplement par fidélité, non pas simplement par loyauté, mais parce que je suis convaincu que c'est l'intérêt de notre pays ", a encore déclaré Brice Hortefeux, député européen Les Républicains. Les statuts des Républicains imposent à Nicolas Sarkozy de se déclarer cette semaine. "Il entend respecter scrupuleusement, strictement les règles que nous avons collectivement adoptées ", a ajouté l'ancien ministre de l'Intérieur.

Une candidature de Nicolas Sarkozy "serait juste " selon Brice Hortefeux. "Il a porté l'apaisement et la responsabilité de l'opposition qui était en voie d'éclatement, de fracturation et de déchirement. Que l'on soit sympathisant de l'opposition ou qu'on ne le soit pas, dans une grande démocratie on a besoin d'une majorité qui gouverne, celle-ci le fait mal, et on a besoin d'une opposition qui imagine, qui stimule. C'est grâce à Nicolas Sarkozy que nous avons repris le chemin qui devait être celui d'une opposition. "

"Besoin d'une personnalité qui ait à la fois la connaissance, l'expérience et l'autorité..." 

"Nous avons besoin d'une personnalité qui ait à la fois la connaissance, l'expérience et l'autorité. Ce sont trois traits de Nicolas Sarkozy. "

La primaire de la droite compte déjà une douzaine de candidats potentiels. Mais cela n'inquiète pas Brice Hortefeux. "Nous sommes, naturellement, totalement déterminés à nous rassembler derrière celui que les électeurs auront choisi à l'occasion de cette primaire. Il n'y a aucune ambiguïté. "

A LIRE AUSSI ►►► Primaire à droite : comment les candidats financent-ils leurs campagnes ? 

Vous êtes à nouveau en ligne