Stéphane Richard (Orange) : "Ce n'est pas le moment de nous coller de la fiscalité en plus"

François Hollande veut faire évoluer la redevance audiovisuelle. Faut-il faire payer ceux qui regardent la télévision sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone ? Stéphane Richard, le PDG d'Orange, met en garde le gouvernement.

Le président de la République veut rendre la redevance "plus large et plus juste ". Ceux qui regardent la "télé connectée" (sur l'ordinateur) devront-ils la payer ? Réaction de Stéphane Richard, le PDG d'Orange : "Ca fait longtemps qu'on paye en direction des médias (...) donc ce n'est pas le moment d'aller nous coller de la fiscalité en plus  ". 

Le chef de l'Etat vient d'annoncer une mesure cruciale pour les opérateurs. L'attribution de la bande des fréquences de 700Mhz sera lancée dès l'année prochaine. Ces "fréquences en or", comme les qualifie Stéphane Richard, permettent "d'assurer la meilleure connectivité partout", y compris les parkings ou les ascenseurs par exemple . Les opérateurs vont devoir investir : "Ca va mettre tout le monde au pied du mur. Il y a aujourd'hui quatre opérateurs. Il va falloir sortir le chéquier. On va voir qui est capable de le faire ".

 

Orange vient d'annoncer qu'il allait proposer Netflix, le service de vidéo en ligne, à ses clients, tout en bâtissant sa propre plate-forme, rivale de l'Américain. Est-ce cohérent ? "Mon intérêt est que les clients d'Orange aient le choix le plus large possible ", dit Stéphane Richard. 

Vous êtes à nouveau en ligne