Stéphane Boujnah, directeur d'Euronext : "Je crains un ralentissement des marchés, pas un krach boursier"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour le patron de la bourse de Paris, si l’économie ralentit, les marchés ne sont pas prêts de s’effondrer.

Depuis la rentrée, les marchés tanguent. Stéphane Boujnah, directeur général d’Euronext (les bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Dublin) analyse ce climat d’"inquiétude" sur les bourses européennes.

Pour l’expliquer, il voit une "combinaison de facteurs" : les perspectives macro-économiques "plus faibles qu’anticipées", avec un ralentissement de la croissance mondiale, des résultats d’entreprises décevants au troisième trimestre, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le Brexit, ou encore les incertitudes sur la dette souveraine en Italie.

Bénéfice en hausse de 30% pour l'opérateur boursier européen

Stéphane Boujnah envisage-t-il un krach boursier ? "Je crains plus un ralentissement de la croissance, un ramollissement des marchés. Je n’ai aucune inquiétude sur un risque de krach pour de multiples raisons. Il y a beaucoup plus d’amortisseurs qu’il n’y en a jamais eu, partout. Il y a une abondance de liquidités. Le secteur bancaire est dans un état bien meilleur qu’il ne l’était lors de la dernière crise. Je ne crains pas du tout un krach".

Euronext vient de publier des résultats en forte hausse pour le troisième trimestre. L’opérateur boursier publie un bénéfice net en augmentation de 31,6% à 50,5 millions d’euros.

Vous êtes à nouveau en ligne