"Pour Notre-Dame, nous avons fait le plein", annonce le président de la Fondation du patrimoine Guillaume Poitrinal

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La Fondation du patrimoine va mettre fin à la collecte pour Notre-Dame après avoir reçu 218 millions d'euros. Mais elle va lancer une nouvelle souscription, pour le reste du patrimoine également menacé en France.

Dès l’incendie de Notre-Dame, le 15 avril dernier, la Fondation du patrimoine a lancé une collecte pour la restauration de l’édifice. Vendredi 10 mai sur franceinfo, son président annonce la fin de cette collecte la semaine prochaine : "Nous avons fait le plein", dit-il. La Fondation a réuni 218 millions d’euros, pour 222 000 dons.  

Si les sommes reçues dépassent les besoins, que faut-il faire du surplus ? Pour Guillaume Poitrinal, il faut distinguer petits et gros donateurs : "Les petits donateurs doivent être traités en priorité". Leur argent doit aller intégralement à la restauration de la cathédrale parisienne. Pour les plus gros donateurs, le président de la Fondation a une suggestion : "Allons les voir, s’il y a trop d’argent, et proposons leur de s’occuper du reste du patrimoine français en souffrance. La Fondation du patrimoine, c’est 2 800 bâtiments menacés de disparition."  

Après Notre-Dame, une collecte pour le reste du patrimoine  

Mais la Fondation du patrimoine veut aller plus loin. Sur franceinfo, Guillaume Poitrinal annonce qu'il va lancer dès la semaine prochaine "une nouvelle souscription qui s’appelle ‘Plus jamais ça’, parce qu’on ne veut plus voir ça, pour tout le reste du patrimoine français menacé par l’incendie ou l’effondrement (…)  Nous voulons la sauvegarde du patrimoine général."

Vous êtes à nouveau en ligne