Mohed Altrad, entrepreneur de l’année, ex-immigré et "fier d’être français"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le patron du groupe Altrad, champion mondial de la construction, se souvient de son passé. Avant de faire fortune, il a été pauvre, et immigré. Il pense aux milliers de réfugiés qui arrivent en ce moment en Europe.

Né en Syrie, dans une famille de bédouins, Mohed Altrad est arrivé en France il y a 45 ans. En quelques années, il a transformé une PME de l’Hérault en champion mondial des échafaudages et des bétonnières. Le cabinet EY l’a sacré "entrepreneur de l’année 2015". Son groupe compte aujourd’hui 17.000 salariés.

Mohed Altrad n’a pas oublié son passé. Il se dit "très fier d’être français " : "Si je voulais rester dans ce pays, il fallait que je l’accepte ". Mais il déplore que l’Europe n’accueille pas davantage les réfugiés qui franchissent la Méditerranée : "Cette population a perdu sa dignité (…) L’humanité ne fait pas grand-chose pour cette population (…) C’est une tragédie humaine ".